La vérité sur mes émotions

 

 

Je viens aujourd’hui vous avouer tout ce que je ressens en cette fin d’année 2018, 7 ans après le lancement de mon auto-entreprise. Ce sont des aveux, des confessions et des mises à nues. Car aujourd’hui, je me sens complète, vivante et entière. Et ce grâce à vous ! Oui, vous toutes qui m’encouragez chaque jour à inventer, innover, créer, réaliser, essayer, réussir. Des mots qui rendent vivant, des mots qui font que je considère aujourd’hui que j’ai un vrai métier. Eh oui, pas facile quand on travaille chez soi, pourtant derrière une jolie verrière type atelier, sur un vrai bureau professionnel, de faire reconnaître ce métier. Si l’on demandait à mon fils de 2 ans quel est le métier de ses parents, il dirait sûrement que Papa fait des dessins et Maman fait de la pâte à modeler. Et pourtant, nous portons les termes professionnels de « graphiste » et « créatrice » auxquels nous pourrions ajouter les mots barbares « micro entreprise« , « auto entrepreneur« , « directeur artistique« , « miniaturiste« , « décorateur d’intérieur » ou encore « créatrice« . Ce mot qui renvoie banalement à quelqu’un qui travaille chez soi, avec 2-3 matos de récup’ et qui essaye de les vendre sur le marché de Noël du coin. Ce mot que trop de monde associe à « passion », comme si ce n’était pas un « travail » et que c’était à la portée de tous.

 

 

Aujourd’hui, je voudrais vous dire que je suite fière d’en être arrivée là, malgré un parcours atypique et une personnalité qui n’aurait « jamais » pu évoluer ainsi. Je me prédestinais au dur et joli métier de PROF, pour ma part, prof d’espagnol. Avec un master en poche, j’ai finalement laissé tomber, après plusieurs échecs douloureux au Capes. Puis j’ai travaillé dans le transport. Chouette expérience du travail en bureau et en équipe. Mais pas pour moi.

Et puis j’ai appris, seule, à « créer ». Créer des petits objets, des miniatures, des personnages, des décorations, des bijoux, … une entreprise ! Moi qui pensais devenir prof, avec un salaire assuré tous les mois, un cadre, un supérieur et des collègues, je me retrouve « créatrice », avec un salaire très fluctuant, mon propre chef, chez moi et seule. 7 après, je vous le dis: j’en suis fière et heureuse ! Je me sens épanouie, par la diversité de mes tâches de créatrice. Il n’y a pas seulement cette passion de créer qui rythme mes journées… Je dirai que ce n’est que 50% de mon temps de travail. Bien sûr, ce sont les 50% les mieux !! Mais voilà, autoentrepreneur, autotout, autodémerde ! Il me faut donc tout créer ! Le site internet, à gérer, faire évoluer, mettre à jour. Et pour cela: les photos à prendre, retoucher, partager. La compta (*horreur*) à gérer, comprendre, déclarer. Les réseaux sociaux à tenir à jour, animer, partager. Le stock à inventorier, mettre à jour, acheter. Les colis à emballer, peser, poster. Les salons et marchés de créateurs à réserver, payer, honorer. Et toutes vos commandes à traiter, poster et suivre. Un boulot énorme. Une masse de petites choses à ne pas oublier. Oups, les pochettes pour emballer les créas. Oups, la breloque « made with love ». Oups, la Fimo argentée. Oups les timbres suivis 50 grammes. Oups, les cadres 18×24. Oups. Mes journées sont faites de OUPS. Je suis seule à bord du navire et seule à ne devoir RIEN oublier. Et c’est avec cette tête pleine de oups que je dois penser aux nouveautés. Imaginer, innover, créer. Mon métier à la base: créatrice.

Vous vous dîtes peut être que je me plains là ? Eh bien non, oh que non ! J’adore ce métier hétéroclite ! Je ne me lasse pas de penser à toutes ces petites choses qui font que chaque cliente sera satisfaite. J’aime me décrire comme « créatrice de bonheur ». J’adore. Des fois, je me sens lutin de père noël ! Je pense à vous, clientes, qui recevez le colis. Sourire quand on ouvre le boîte aux lettres: « oh chouette, le colis est arrivé ». Sourire au moment de déballer: « ohlala j’ai hâte de voir ». Sourire en ouvrant: « yes, trop bien, ça va lui plaire » ! Ce sont les réactions que j’espère pour chacune de vos commandes. Ce n’est pas de la prétention, je crois que c’est vraiment le besoin de faire plaisir. De créer « juste ». De donner le sourire. Vous savez, j’essaye de faire de mon mieux et ce n’est pas forcément le « mieux » de chacun. La beauté est subjective, l’art est subjectif, la création l’est aussi ! Lorsque l’on travaille à la main, chaque produit est différent. Je peux essayer de reproduire au mieux, mais tout sera unique. Et c’est quelque chose qu’il faut accepter lorsque l’on commande aux créateurs qui travaillent de leurs mains.

 

A ce propos, j’ai une requête. J’aimerai (dans mon monde « idéal » ?) que pour vos Noël à venir, chacun offre au moins 1 cadeau de créateur. De mon côté, je suis honnête et vous dirai que je n’ai pas forcément pris le temps de faire des cadeaux de créateurs français ou étrangers d’ailleurs. Malgré tout, sous mon sapin, cette année, il y a 2 jolis cadeaux artisanaux. D’ailleurs, je vous invite à découvrir leur travail: Marcel Méduse et Mynimas. Vous savez, ce n’est pas parce que ce sont des « créateurs » qu’ils vendent  + cher que les grandes marques… Avec un budget de 10€, vous pouvez personnaliser des petits accessoires sur ma boutique ! Avec un budget de 20€, vous avez une jolie déco chez Marcel Méduse. Avec un budget de 30€, vous avez un cadeau original et inspiration Montessori pour votre enfant chez Mynimas ! Je ne suis pas anti grande distribution. Loin de là !! Mais je pense que nous devons faire vivre chaque métier.

 

 

J’en profite donc pour remercier toutes celles et ceux qui me soutiennent. Tous mes ami(e)s qui me demandent régulièrement des petits cadeaux pour leur entourage. Toutes mes clientes super fidèles qui pensent à moi pour une naissance, un mariage ou un anniversaire. Toutes les clientes qui tombent par hasard sur mon site et qui commandent du personnalisable sans savoir ce que cela rendra ! OUI, merci ! Merci de votre confiance, cette confiance totale qui s’instaure alors que nous ne nous connaissons pas ! Les délais de création, le réalisme et le respect de la personnalisation, le choix des couleurs… vous me confiez votre idée et j’adore. J’adore également toutes celles qui me donnent des idées ! Vous en avez tellement ! J’adore essayer de réaliser vos envies, en vous guidant ou non sur le choix de chaque élément. Merci pour tout ça.

Aujourd’hui je suis épanouie à 100% dans mon travail grâce à vous. Régulièrement je reçois des petits mails de remerciements qui m’encouragent énormément. Je suis touchée par votre gentillesse, votre compréhension, votre soutien. Cette année, j’ai même donné naissance à une petite Célia adorable. Vous avez été tellement bienveillant(e)s à notre égard. Vous avez accepté mes délais allongés, mes pauses obligatoires, mon absence. Merci… J’allais dire « je me sens bien avec vous ». C’est presque ça. Je me sens en confiance et reconnaissante. Je me sens comprise et authentique. Je me sens professionnelle et accessible à la fois.

 

Je pourrai encore écrire des heures sur ce joli métier que je fais. Mais il faut justement que je m’y remette. Inventaire du stock, préparation des soldes de janvier, mise à jour du site. Que de travail. Et j’adore !

Je vous souhaite de passer d’excellentes fêtes de fin d’année. Partagez, offrez, aimez, souriez, riez, vivez !

 

 

Céline